"Jamais il n'avait pu voir, le pauvre, -en parlant de Platon-, un bouquet de fleurs brillant de leur propre lumière intérieure, et quasi frémissantes sous la pression de la signification dont elles étaient chargées; jamais il n'avait pu percevoir que ce que signifiaient d'une façon aussi intense la rose, l'iris et l'oeillet, ce n'était rien de plus, et rien de moins, que ce qu'ils étaient - une durée passagère qui était pourtant une vie éternelle, un périr perpétuel qui était en même temps un Être pur, un paquet de détails menus et uniques dans lesquels, par quelque paradoxe ineffable et pourtant évident en soi, se voyait la source divine de toute existence. 

Je continuai à regarder les fleurs, et dans leur lumière vivante, il me sembla déceler l'équivalent qualitatif d'une respiration - mais d'une respiration sans retours à un point de départ, sans reflux récurrents, mais seulement une coulée répétées d'une beauté à une beauté réhaussée, d'une profondeur de significations à une autre, toujours de plus en plus intense. Des mots tels que Grâce et que Transfiguration me vinrent à l'esprit, et c'était cela, bien entendu, entre autres, qu'ils représentaient." 

Aldous Huxley - extrait de Les portes de la perception